( 9 mai, 2015 )

On the road …

itineraire road trip mai 2015 US

En chemin, sur la route, les quelques 17 000 miles (à la louche) nous ont permis de comprendre la dimension de ce pays. Peu de changement de paysage, des routes dans un état douteux souvent.A raison de 5 heures de route par jour et des étapes sur deux jours, nous avons pu prendre un peu notre temps. Nous avons aisi traversé des bouts de la Caroline du Nord, diné en Alabama, séjourné en Louisiane, mis les pieds en Floride (même fait un tour en canoë), remonté sur la Géorgie et fini en Caroline du Sud…

IMG_2345 IMG_2356 IMG_2365

( 9 mai, 2015 )

Savannah et Charleston

Nous arrivons ici dans des contrées où les premiers colons ont installés leurs premiers

comptoirs. Charleston est une des plus vielles villes des US. Je m’y suis rendu en mars dernier sous une température printanière. Cette fois ci c’est une averse tropicale qui nous a reçu… Nous avons fini à l’aquarium ! et au resto bien sur…

IMG_2488

Savannah avec ses avenues bordés de chênes énormes et ses squares verdoyants donne une image dede la vie aisée des riches commerçants. Les hais de jasmin embaument l’air et la douceur de l’air incite à la flanerie…

IMG_2473

IMG_2458

C’est ici le pays des plantations. Parmi celles-ci, une seule subsiste en activité… elle produit du thé. C’est la seule plantation d’Amérique du nord, simplement parce que pour tout dire ça ne fonctionne pas très bien. Le climat n’est pas assez favorable, et la main d’oeuvre bien trop chère (n’est-ce-pas monsieur MEDEF ?)

IMG_2506

 

IMG_2495

C’est un havre de verdure magnifique. Des champs au milieu de la forêt, les arbres à thé en ragées bien organisées, taillées au millimètre donnent une impression de jardin à la Française. Un peu comme ces paysages de vignes aux collines bien peignées. De l’ordre et de l’aisance. On oublie les centaines d’esclaves qui sont venus batir cette région et façonné ces lieux, ils sont demeurés silencieux. Seule reste lua lmière, l’ombre et le chant des oiseaux.

IMG_2507

 

 

( 9 mai, 2015 )

Tallahasee, Florida

Je ne connaissais pas cette ville ni la région. On imagine la Floride avec ces villes pleines de grattes ciels donnant sur la mer, la NASA et les fusées. On a du mal à croire qu’il y a encore de la nature sauvage par là-bas.  Tahallasee est la capitale de la Floride ! C’est une ville qui se situe au bout d’une zone marécageuse protégée immense. Nous avons séjourné dans une maison au bord de la réserve, donnant sur un bras de rivière. La balade en canoë à 18h00 sur une eau noir encre dans un calme que nous ne croyions pas possible dans de pays nous a envouté. Un petit diner de poisson frai sur la mer avec coucher de soleil en prime fut un sommet !

IMG_2206

( 9 mai, 2015 )

Bay St Louis et New Orleans

 

Le long du Mississipi, dans le « French quarter », il y a beaucoup de monde, c’est la carte postale assurée. En revanche, pour ceux qui connaissent la série « Treme », on retrouve exactement l’ambiance, la musique les mêmes musiciens… La rue semble très contrôlée, m^me si on a un sentiment de joyeux bazar. Les musiciens sont vraiment bons. On croise dans les coins parfois des gamins de 10 ans qui font des claquette avec des avec deux couvercles de boites de conserves sous leurs baskets. Ils ont uns pêche d’enfer !!!

IMG_2427

IMG_2422

IMG_2430

Voici une vue du quartier où nous avons séjourné. Assez touristique, mais bon enfant, avec e bon « vrais » restaurants pas trop cher. Pas mal de gens vivent à l’année ici ça reste une banlieue animée.

IMG_2378

Sur les bords de l’eau on retrouve une ambiance 19ème qui ressemble à nos vieilles villes balnéaires. Arcachon avec sa baie peut donner un peu cette impression.

Nous sommes hors saison, tout est tranquille. Il n’y a personne sur la plage.

IMG_2455

Ici, plus aucune trace de Katrina. Pourtant les gens en parlent toujours, et ils vous montrent assez rapidement les photos des lieux après la tempête.

( 1 mai, 2015 )

Au pays Cherokee

IMG_2300

La culture Indienne a largement été détruite au cours des siècles passés et malgré tout elle a réussi à survive quelque peut. Aujourd’hui le chamanisme est très à la mode. On va se faire sa petite expérience dans la hutte à sudation, ou un stage de chamanisme pour renouer avec la nature… Il y a un certain engouement pour tous ces rites ancestraux. Les Européen ont toujours été fascinés par cette culture orale millénaire qui a été si violemment attaquée et anéantie. Ici, à Cherokee il y a surtout des attrapes touristes et des mauvais restos. Nous avons eu la chance cependant de rencontrer Jerry Wolfe, un vieux monsieur à la stature majestueuse qui nous dit avoir fait le débarquement de Normandie… Possible, mais … peut être est ce une histoire. Qui sait… Il est au musée Cherokee pour une interview car il a donné son visage à une des plus belle statue du musée. D’une écriture hésitante il trace les quelques lettres de son nom et ceux de Margot. Pas facile pour ce vieil homme d’écrire, il n’a pas l’habitude. Il écrit peut être en Cherokee, car au 19 ème siècle, Séquoia, un intellectuel Cherokee a inventé un alphabet et une écriture pour sa langue.  Magnifique. Ici la nature est très profonde, on sent que ces lieux sont habités. Margot nous dit que ce sont des forêts d’elfes, je la crois. Il y a un coté idyllique à ces ruisseaux qui courent dans des combes verdoyantes peuplées de ch^nes et de h^tres. Au milieux des rhododendron on trouve des cornouillers en fleurs. C’est assez paradisiaque.

IMG_2232

IMG_2211

 

 

( 25 avril, 2015 )

Fin de semestre …

Ce qui est vraiment cool ici c’est les relations qu’il peut y avoir avec les étudiants. Ils viennent volontier poser des questions aux profs. Ici c’est le pot de fin de projets. Ils viennent de finir leur présentation finale de projet devant le sponsor industriel. On passe une soirée sympa autour de bières et de quelques parties de billards. Je me fais allègrement ratatiner car ils sont bigrement forts. C’est l’entrainement… Bien plus efficaces que leur performance en cours !!! Certains affichent une belle maturité. Encore une fois j’aime cette ambiance simple et décontactée.

IMG_2177

 

 

( 13 avril, 2015 )

Bourbon road

Voici une histoire étrange. On me dit que le nom « bourdon » a été donné en référence à la dynastie des derniers rois de France. Bizarre… C’est vrais que nous avons aidé nos amis Américains à se débarrasser des Anglais, ce qui était la moindre des choses, non mais !

Donc ce spiritueux affublé d’un nom royal : la classe ! est un bon coup marketing du 18 ème siècle… Ils sont forts es Américains vraiment.

Je suis un amateur de Bourbon, je le trouve plus rond et moins agressif que le Whisky. Il y a plus de bienveillance, de la bonhomie et de la candeur.  Cet alcool n’a pas froid aux yeux, il est franc et ne fait pas dans le snobisme avec des aromes simples et de bon aloi. Attention cependant fillettes s’abstenir, c’est du costaud. 45 % comme mon bien aimé Cognac. J’ai découvert que la dégustation avec un carré de cocolat rendait l’expérience encore plus étonnante.

Allez à la votre, j’en ramène une bonne bouteille…

IMG_2025

( 13 avril, 2015 )

Green hills of Kentucky

En chemin pour la distillerie, je découvre un paysage de rêve… Des collines verdoyantes avec des clotures de bois à n’en plus finir. Ce sont des centaines d’hectares d’élevages de chevaux de course. Ce paysage bucolique me rappelle la Toscane, en plus grand et plus organisé. Les maisons sont immenses, les fermes attenantes aussi. Il y a de l’opulence ici. Vraiment. C’est vert, le bord des routes est tondu presque au ciseaux… Pas une mauvaise herbe.. C’en est presque louche. Comment obtenir une herbe si grasse et dépourvue de toute sorte d’autre plante…. Je n’ai pas eu le temps de me pencher sur la question. Ni celui de regarder de près.

IMG_2033

Il y a même des « long hornes » … Meuuhhhh …?…

IMG_2034

( 13 avril, 2015 )

Back in the USA!!!

IMG_1939

Yeaaahhh !

Me voilà maintenant dans le Kentucky. Après Genève puis La terrasse (avec une pincée de St Vincent de mercuze…). Il y a des moments où la terre parait toute petite… Je suis aujourd’hui à Louis ville dans le Kentucky donc. Ville connue pour ses courses de chevaux, son Bourbon et ses fabriques de bate de baseball.

Aujourd’hui j’ai du choisir : ce fut le Bourbon… Désolé. Les canassons se reposent ce n’est pas encore la saison des Derbys, et le baseball je n’y comprend décidément rien. Personne n’a encore pu m’expliquer les règles. Ce s

Ici aussi c’est le printemps. La nature explose, mais de manière plus subtile que dans le sud. J’ai été accueilli par des parfums de narcisses, odeur suave et entêtante. Le quartier où je suis est à l’image de cette Amérique que je découvre; très contrastée. Je suis dans une petite impasse piétonne où les maisons rivalisent de couleurs, de jardinets fleuris, une fontaine au milieu… c’est très beau, un peu comme le village de rêve dans « big fish » pour ceux qui connaissent. C’est un peu le rêve Américain : un paradis calme et reposant, loin du vacarme et de la peur… Mais voilà, juste à la sortie, on retrouve des maisons à moitié abandonnées, des friches un peu glauques.

Ici contrairement au sud, les noirs et les blancs sont plus mélangés, ils cohabitent dans des rues adjacentes. Mais ne nous y trompons pas, les belles maisons sont pour les blancs, les vielles maisons sont pour les blacks. D’ailleurs ma bonne dame, ils ne savent même pas entretenir leur « front yard », tout juste si il n’y a pas les détritus qui sont entreposés là ! pfff.

IMG_2057

 

( 23 mars, 2015 )

Martin Luther King et les méduses

En ce dimanche 22 mars je suis à Atlanta, profitant du week-end pour visiter la ville avant de prendre mon avion pour l’Europe. Mais en ce jour de prière, il pleut, des cordes, de grosse cordes bien humides rendant toute balade impossible et réduisant la visibilité à quelque images floues au milieu des gouttes. Je me suis donc réfugié à l’aquarium. Le plus grand du mode dit-on. Il est plein de gosses qui courent et crient dans tous les sens. Normal, c’est dimanche – et il pleut. J’admire donc les poissons en étant au sec. Je ne suis plus à un paradoxe prêt.

C’est en effet très impressionnant de voir ces requins, raies mantas et autres Belugas nager nonchalamment au milieu de cette foule excitée qui crie à tout va. Opposition de deux mondes qui ne peuvent que se regarder à travers une vitre.

IMG_1778

Un peu plus tard je décide de retrouver le chemin du mémorial à la mémoire de Martin Luther King. Sous une pluie battante j’arpente le quartier, quasi désert à l’exception de quelque jeunes qui attendent le tram ou qui s’abritent sous les auvents des magasins. Il fait gris, sombre et l’atmosphère est sinistre. Le mémorial est très bien fait et j’apprend pas mal de détails que j’ignorais sur les évènements de 64-65. Notamment des phrases de chansons que j’écoutais plus jeunes, célèbres « we shall overcome » ou « bloody Sunday » qui sont des références aux évènement de Selma et la charge Selma Montgomery où des violences policières sur la manifestation pacifique ont indigné l’Amérique et conduit au discours de Jonhson où il reprend la célèbre expression « we shall overcome » des classique du gospel. Le dimanche 7 mars 1965 a été surnommé « bloody Sunday ». En effet les noirs Américains on gagné… le droit de vote.

IMG_1813

Moment assez touchant, quand sur le chemin du retour je croise un homme en fauteuil roulant, sous la pluie, abrité d’une cape rouge lui couvrant mal les jambes. Je lui propose mon aide. Il la refuse dignement en me disant qu’il doit affronter ce malheur tout seul. Puis, voyant mon appareil photo me dit : « Martin Luther King memorial, ah, I have a dream ! I have never heard such a silly thing ! who have never seen a dream realized ! eh ! » dit-il en me regardant droit dans les yeux. Sans voix et ne sachant quoi répondre devant cet évidence fataliste, sous une pluie battante, je me résigne à battre des bras dans un mouvement d’impuissance. En sortant de la soupe populaire, cet homme handicapé, avec sa force, sa détermination et son courage, voit bien la limite de ses rêves… et du droit de vote… Je repars avec une impression bizarre et je repense à ma méduse, son sort est il plus enviable que celui de cet homme noir handicapé ?

IMG_1809

1234
Page Suivante »
|